17 Mar 2015

Honda France souffle ses 50 bougies 

Joyeux anniversaire à Honda France qui fête ses 50 ans en 2015. L’occasion de revenir sur les cinquante années de la filiale française née de la volonté de Soichiro Honda.

Honda peut se targuer d’avoir été le premier importateur de véhicules japonais en France d’abord avec les deux roues puis les motoculteurs. Succès qui poussa Honda à ouvrir officiellement une filiale en France dès 1964 qui ne devint effective que l’année suivante où la première voiture Honda fut exposée au salon de Paris. Il s’agissait d’une simple présence car le minuscule coupé S600 encore à entraînement par chaîne n’était pas vendu au public. Elle suscita néanmoins beaucoup d’intérêt car Honda était alors surtout connu dans notre pays pour ses motos vendues dans l’hexagone depuis 1963 et ses nombreuses victoires en compétition.

Vrai début au salon de Paris 1966

50 ans Honda France-1Un an plus tard, la foule se pressait devant la S800 (ci-contre) proposée cette fois au public à un tarif très attractif. Un sujet déjà traité dans la rubrique Vintage de ce blog. La S800  rencontra un succès fou qui dépassa toutes les prévisions et surtout le jeune réseau commercial automobile monté en quelques mois par Honda France. Succès qui contraignit la jeune filiale à changer trois fois d’adresse en quatre ans pour des locaux plus grands (7000 m² à Bagnolet). Ceci afin de répondre à la demande croissante des acheteurs de motos certes mais aussi des engins de jardinage (dont Honda fut le pionnier), épaulés désormais par la vente de 2 307 S800 qui exigèrent rapidement plus de 6 mois de délai de livraison.

Honda automobile passa à la vitesse supérieure avec les mini-compactes N360 et N50050 ans Honda France-2 dévoilées un an plus tard (ci-contre). Des citadines aux performances ahurissantes (140 km/h) malgré leur minuscule cylindrée de 500 cm3. Voitures qui firent exploser les ventes de la filiale France à presque 8 000 voitures en 1968, et ce malgré les événements de mai ne favorisant guère le commerce.

50 ans Honda France-4Les ventes baissèrent peu après car Honda était en train de changer de philosophie en s’attaquant au marché américain, qui exigeait des voitures dépolluées. Exit les S800 et N 500 remplacées par l’unique Z600 (ci-contre, à gauche) au Salon de l’Auto 1971. Une voiture urbaine à la silhouette craquante proposée souvent en teinte orange alors très mode qui séduisit les jolies jeunes femmes des beaux quartiers parisiens.

L’année 1973 marqua un bouleversement avec la nouvelle Civic (ci-dessous, à droite),50 ans Honda France-5 petite compacte de 1200 cm3 au moteur refroidi par eau. Par rapport aux précédentes Honda, elle dérouta la clientèle de fidèles de la marque, car elle n’était pas la reine de la puissance au litre ni des régimes délirants avec seulement une soixantaine de chevaux à 5500 tr/mn.

Les ventes s’en ressentirent avec seulement 1 126 Civic écoulées en 1973. Mais cette compacte innovait déjà par ses faibles émissions de CO² – ce qui n’était guère vendeur à cette époque – et son étonnante robustesse, sa praticité et sa boîte automatique unique dans son segment.

Nouveau départ grâce à l’Accord

50 ans Honda France-6Fin 1976, elle fut épaulée par l’Accord à la silhouette plus valorisante (1 600 cm3 pour 80 ch.) qui se distinguait par sa finition et un équipement exceptionnels. Cette première berline-coupé séduisit immédiatement la clientèle et les ventes de Honda France regrimpèrent à près de 5000 voitures. Las, effrayé par la concurrence des voitures japonaises souvent supérieures aux françaises, le gouvernement limita leurs ventes à 3% des immatriculations.

Un coup dur pour les Japonais notamment Honda dont les acheteurs durent patienter de longs mois avant d’avoir le plaisir de rouler avec l’Accord, d’autant que la gamme s’était élargie avec le coupé Prélude. Heureusement que Honda France se rattrapait avec près de 60 000 motos et autant de tondeuses et motoculteurs vendus dans l’hexagone chaque année. Pour répondre à son expansion, en 1980, le siège de Honda France déménagea à Marne la Vallée sur un immense terrain de 4 hectares que la société occupe toujours.

En 1984, Honda France fêta ses 20 ans. L’apparition d’une nouvelle 50 ans Honda France-7génération de Civic à moteur 12 soupapes esthétiquement très attirante surtout en coupé CRX, liée à un coupé Prélude à la silhouette plus sportive, boosta les ventes, hélas toujours limitées à 8 330 voitures par an. Ces années là, pour rouler en Honda, il fallait attendre de longs mois de délai qui jouèrent néanmoins un rôle positif dans l’extraordinaire image de marque de la firme. Une Honda n’était pas une voiture comme les autres, généralement conduite par un passionné de la marque. Et c’est toujours d’actualité 20 ans après.

6 cylindres et 4 roues directrices

50 ans Honda France-10Puis Honda se diversifia avec la Legend V6 dès 1987 et entra dans le segment de l’hyper sportive avec la mythique NSX au début des années 90 (ci-contre, à gauche), sans oublier des plus values technologiques comme les 4 roues directrices sur la Prélude ou les moteurs V-TEC à distribution variable. Nous entrons déjà dans l’époque moderne avec plusieurs générations de Civic qui constituèrent la majorité des ventes puis de nouveaux segments comme celui des 4 roues motrices et SUV (CR-V – HR-V) où Honda fut le pionnier, sans oublier les véhicules hybrides dès 1999, pour arriver à la gamme actuelle riche de nombreuses et excitantes nouveautés en cette année 2015.

En 50 ans, la philosophie de Honda n’a pas changé. L’esprit d’innovation de ce visionnaire qui a fait la force du groupe demeure présent au sein de l’entreprise qu’il créa en 1948.

Voici comment Soichiro Honda l’avait défini dès les années 50 « Apporter au public, le plus large, partout dans le monde, des produits au niveau de service et de rendements les plus élevés, au plus juste prix ». Ce qui a changé en 50 ans, c’est la production de Honda qui construisait 3 912 voitures en 1964, date de la création de Honda France, contre près de 4,8 millions en 2014.

Partager cet article...