5 Jan 2015

Honda NSX : la passion toujours intacte

La Honda NSX a fait rêver toute une génération d’amoureux des voitures de sport. 25 années après son lancement, elle fait encore briller les yeux de ceux qui ont le plaisir d’en posséder une. Mathieu Picon-Pryor, que nous avons eu le plaisir de rencontrer dans le cadre du Classic Festival de Nogaro, fait partie des heureux conducteurs de NSX.

honda NSX 7

L’origine

honda NSX 20Mathieu est né en Alsace et a habité toute sa vie en Angleterre jusqu’il y a quinze ans où il vendait des pièces de 4×4 japonais dans toute l’Europe.

Il y a quelques temps, « je voulais acheter un classic car… j’ai vu pas mal de choses et comme j’aime bien les V8, je suis parti en Angleterre pour voir des voitures qui, selon les annonces, n’avait pas de rouille… Par exemple, j’ai vu une De Tomaso Pantera venant de Californie qui était complètement couverte de rouille ! Je me suis dis « que puis-je acheter qui ne rouille pas ? Et j’ai pensé à la NSX car c’est la première voiture tout en aluminium ! » Cet argument déclencheur a été complété, à l’usage, par les autres qualités de cette voiture de sport japonaise, comme son moteur à la sonorité envoutante ou encore son châssis.

L’usage

Depuis 2010, Mathieu parcourt les routes au volant de honda NSX 15sa très belle NSX grise équipée d’un intérieur cuir rouge. A son volant, il a parcouru 16 000 kilomètres et précise « que c’est une voiture très confortable et fiable. C’est une bonne chose car les pièces sont assez chères. J’ai roulé sur circuit à Pau-Arnos et au Mans Classic. A l’époque elle était en concurrence avec la Ferrari 348« .

Honda, partenaire du Classic Festival 2014 de Nogaro, était très fier d’exposer la NSX de Mathieu à côté de la Civic SB2, des S800 de collection et du reste de la gamme actuelle, disponible à l’essai ce jour là. De nombreux passionnés se sont arrêtés pour échanger avec Mathieu et admirer cette ligne atypique qui n’a pas pris une ride. Beaucoup d’entre eux attendent avec impatience l’arrivée de la nouvelle version, présentée ici.

La NSX

honda NSX 13C’est au salon de Chicago, en 1989, que Honda a dévoilé la NSX. Carrosserie et châssis en aluminium, distribution variable, moteur V6, mise au point par Ayrton Senna… Tout a été mis en œuvre pour que cette voiture réponde aux attentes des passionnés. Porsche et Ferrari étaient visées !

18 896 exemplaires seront produits en 15 années d’une carrière qui commença avec le moteur C30A, assemblé à la main. Ce V6 à 90° de 2 977 cm³ développait 274 ch à … 7 300 tr/min ! Le couple de 294 Nm était disponible à 5400 tr/min. De telles données, toujours d’actualité de nos jours, étaient atteintes grâce à l’expertise des ingénieurs de la marque qui ont mis en place le VTEC, l’injection PGM-FI, le VVIS (Variable Volume Induction System), un bloc entièrement en aluminium ou encore des bielles en titane.

En 1997, la Honda NSX évolue : son moteur (C32B) passe à 3179 cm3 et reçoit plusieurs modifications. Il gagne 3 kilos, 20 chevaux, 10 Nm à 5300 tr/min et une boite à 6 vitesses.

Enfin, en 2001, la NSX voit sa ligne retouchée : elle perd ses phares escamotables au profit d’un éclairage au xénon, ceux de l’arrière évoluent et le Cx passe de 0,32 à 0,30. Sa carrière prendra fin en 2005. Pour renaître en 2015.

Partager cet article...