14 Déc 2015

Salon nautique de Paris : en visite chez Honda Marine

Au Nautic, le salon nautique de Paris, Honda Marine exposait un certain nombre de nouveautés que nous avons pu découvrir en compagnie de Uwe JANSEN-OLLIGES, Directeur France de la division Produits d’équipements.

Partenaire du Vendée Globe Challenge

Honda-marine-salon-nautique-2015-1

Uwe JANSEN-OLLIGES.

C’est le 6 novembre 2016 que sera donné le départ du Vendée Globe Challenge. Pour cette course extrême, qui conduira les participants à réaliser un tour du monde à la voile, en solitaire, sans escale ni assistance, les organisateurs ont choisi de faire confiance à Honda Marine.

En effet, les commissaires de l’épreuve pourront compter sur un partenariat qui met à disposition « 40 bateaux préparés selon le cahier des charges des organisateurs » explique Uwe JANSEN-OLLIGES qui précise que les « demandes ont porté sur les longueurs de coque, les équipements de sécurité, les radios, GPS et sondeurs. »

Highfield powered by Honda

Honda-marine-salon-nautique-2015-7Honda Marine, le créateur des moteurs 4 temps, s’associe à son partenaire historique, le groupe YB, pour créer une gamme de semi-rigides : « Highfield powered by Honda. » Leur choix s’est porté sur trois modèles de la gamme Ocean master : le OM 540 DL reçoit un moteur Honda DF80, le OM 590 DL est équipé d’un BF100 et le OM 640 DL, propulsé lui, par un BF 150.

Grâce à ce partenariat, les clients disposent de bateaux faciles à vivre, parfaitement équilibrés que ce soit en matière d’équipements ou de moteurs. Ils allient le confort – indispensable à une balade en mer- à la sportivité. Lancés sur le salon international du Grand Pavois, ils sont proposés en exclusivité par le groupe YB pour une durée limitée.

Conseils

Honda-marine-salon-nautique-2015-8En parallèle, sur le stand Honda Marine du salon du nautique, il était possible de découvrir toute la gamme des moteurs hors-bord, qui commence à 2,3 chevaux et culmine à 250 chevaux, ainsi que les nouvelles commandes électriques iST. Leur mission est de commander les moteurs Honda. Elles affichent un design épuré et une interface intuitive assurant une prise en main particulièrement simple pour une navigation aisée et agréable. Quatre modes de fonctionnement (préchauffage, amarrage, régulateur et synchronisation (pour les twin)) rendent la navigation encore plus confortable.

« C’est un salon important car nous réalisons aussi beaucoup de ventes. Nos techniciens répondent aux questions des clients qui achètent un bateau et souhaitent l’équiper d’un de nos moteurs. Il les conseillent dans leurs démarche pour trouver le produit qui répond le mieux à leurs attentes » explique Uwe JANSEN-OLLIGES.

Des points communs avec l’automobile

« Il y a des points communs entre les moteurs de voiture etHonda-marine-salon-nautique-2015-11 de bateau » précise Uwe JANSEN-OLLIGES « par exemple, le bloc moteur est plus ou moins le même que celui d’une voiture. On y retrouve 4 cylindres et une cylindrée identique, ainsi qu’un système VTEC qui fait varier le calage de l’arbre à cames d’admission par rapport à l’arbre à cames d’échappement, grâce à un dispositif hydraulique qui avance ou retarde l’ouverture des soupapes d’admission. Nous travaillons aussi à la réduction des consommations pour préserver l’environnement, tout en cherchant à optimiser la puissance. »

Par contre, un moteur de bateau est marinisé. Il est disposé différemment, ce qui implique d’adopter des solutions différentes pour la lubrification ou encore pour le refroidissement. Enfin, les ingénieurs disposent de beaucoup moins d’espace que sous un capot moteur…

Partager cet article...