22 Fév 2017

Vintage : Honda Civic Shuttle, en avance sur son temps !

A travers les dix générations de Civic, avec le recul, on mesure mieux, aujourd’hui, comment la 3ème génération, avec la Honda civic Shuttle, dévoilée fin 1983 a profondément innové et reste étonnamment moderne près de 35 ans après sa sortie. 

Cette nouvelle Civic innovait par sa suspension avant à barres de torsion, ses moteurs en aluminium à trois soupapes liés à l’injection PGMFI made in Honda, ses panneaux de carrosserie en composite et enfin par son originale silhouette cunéiforme. Elle était proposée en quatre carrosseries dont trois vendues en Europe : la sedan 3 portes, le coupé CRX et le Shuttle (navette) considéré alors comme une sorte de break mais qui était bien plus que cela.

Premier véhicule de loisirs

Dévoilé au salon de Francfort 1983, le Shuttle était dérivé de la Civic de troisième génération.

Chaque version avait sa propre fonctionnalité et personnalité avec des carrosseries totalement différentes. Si les trois versions se caractérisaient par leur face avant très profilée, autorisée par une suspension originale à barres de torsion, le Shuttle était construit sur un empattement plus long (2,45 m) autorisant une plus grande longueur (3,99 m) que celle de la berline. Surtout, il était plus haut de 14 cm en culminant à 1,48 m, ce qui lui donnait une esthétique assez originale dans le contexte des années 80 où les voitures étaient plus surbaissées qu’aujourd’hui.

En fait, ce faux monospace avant l’heure s’inspirait fortement du concept de la Honda City qui ne fut, trois fois hélas, pas vendue chez nous. Une adorable urbaine surélevée à capot hyper-court, offrant un rapport habitabilité-encombrement exceptionnel comme le Shuttle d’ailleurs.  N’oubliez pas qu’en mars 1984 lorsque véhicule fut proposé en France, l’Espace venait juste d’être dévoilé dans le doute et la notion de véhicule familial de loisirs qui n’existait pas encore. On ne savait pas exactement comment définir le Shuttle qui était bien davantage qu’un simple break.

Monospace, break, 4X4 ?

Ce monospace avant l’heure innovait par son capot court et surbaissé générant une vaste surface vitrée au niveau de la custode arrière

Néanmoins, la presse fut unanimement sensible aux valeurs de ce véhicule qui offrait toutes les qualités et les spécificités de la nouvelle Civic. Il proposait en plus une habitabilité exceptionnelle pour sa longueur autant aux places avant qu’arrière, ainsi qu’en largeur aux coudes. Les journalistes furent séduits par son assise légèrement surélevée générant une excellente position de conduite, sa facilité pour accéder à bord. Ils apprécièrent surtout sa surprenante visibilité due à son vaste pare-brise lié à son capot hyper-court et plongeant (presque un monospace), et sa visibilité latérale notamment dans sa partie arrière avec un original effet de style sous la forme de glaces remontant sur le toit sur la custode. Ils notèrent aussi les nombreux rangements allant jusqu’ à se cacher dans le compartiment de la roue de secours, le vaste hayon arrière dégageant un volume de coffre de 300 dm3 (banquette rabattable) et le toit ouvrant de série.

Bien sûr, ils furent séduits par sa facilité de conduite et la disponibilité du petit 1500 cm3, 12 soupapes, délivrant 85 ch, et dont les 170 km/h étaient largement suffisants. Plus tard, ils goûtèrent aussi sa garde au sol légèrement surélevée quand la version 4 WD fut proposée, bien avant que la mode des 4 roues motrices voit le jour. En fait, le seul gros défaut du Shuttle fut d’être en avance sur les tendances qui apparurent seulement à la fin des années 80.

Plusieurs générations

Le Shuttle de 1988 (Civic 4eme génération) se distinguait surtout par sa forme  » bio » aux lignes plus douces.

N’imaginez surtout pas que le Shuttle n’a pas eu de succès. Au contraire. Affiché à 65 750 francs en 1984, soit le même tarif que la Civic 3 portes, il séduisit beaucoup de jeunes mères de famille des quartiers branchés tout comme la Civic. Mais ses ventes contingentées par le gouvernement de l’époque imposèrent de longs délais de livraison qui jouèrent un rôle négatif dans sa carrière commerciale.

En 1987, quand la 4ème génération de Civic pointa son capot encore plus aplati, le Shuttle fut entièrement redessiné dans un style adouci, bio comme on disait alors. Plus vaste (4,10 m), plus puissant (1600 cm3 116 ch), il avait su préserver l’esprit du premier. Mais il fut considéré comme bien moins innovan, puisque le monospace familial s’était démocratisé grâce à l’Espace. C’est ce qui incita Honda, pour la future génération, à le développer sur la base de la Honda Accord bien plus vaste (4,75 m) en 1995. Pour sa dernière génération vendue uniquement au Japon, Honda est revenue à un véhicule plus compact mais toujours aussi éclectique, bâti, cette fois, sur la Jazz avec possibilité de 4 roues motrices et de l’hybridation.

 

Galerie photos Honda Shuttle

 

Partager cet article...